C’est le printemps chez Astralyss ! Le site a fait peau neuve. J’espère que les changements sont à votre goût, mais surtout qu’il a gagné en clarté et simplicité. N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

Du côté des Astres, le soleil a franchi le portail du point vernal à 0° bélier le 20 mars dernier. L’ascendant est en verseau. Ce sont donc les énergies uraniennes qui gouvernent le renouveau printanier, qui libèrent un vent de liberté, d’indépendance, qui brise les chaines, bouleverse les consciences, largue les amarres déjà bien secouées par l’hiver mourant. En maison 1, dans le signe indéfinissable des poissons, un amas planétaire précède le soleil, gouverné par la conjonction vénus neptune. Celle-ci suggère en nos cœurs un idéal au niveau des sentiments, est on dans le rêve, l’inaccessible ?

En même temps se dessine dans le ciel du 20 mars un beau triangle de feu, formé par Uranus, maître de la lunaison, saturne et la lune. Saturne, précédé de mars qui culmine au milieu du ciel, donne une notion d’effort et de rigueur, et symbolisent le désir de vaincre des difficultés insurmontables.

 

Quant à la lune, elle attire l’attention et nous parle de la suite de l’histoire puisqu’en cette nouvelle lune du 7 avril, le triangle de feu prend tout son sens. En effet la nouvelle lune se produit en bélier, signe de feu, à la conjonction d’uranus… toujours lui. On retrouve aussi le lien entre uranus et  saturne rétrograde en sagittaire.

L’ascendant est en cancer, ce qui fait de l’influence lunaire une dominante en cette période, d’autant que la conjonction soli-lunaire culmine au Milieu du Ciel.

Vénus la belle a quitté Neptune mais culmine aussi au zénith  de cette lunaison, représente aussi une dominante, comme pluton conjoint au descendant.

Nous sommes donc plus que jamais dans la vibration du cœur, le ressenti sensoriel, et une recherche des sentiments authentiques, vrais, forts, ceux qui n’admettent aucun compromis ni aucun mensonge.

Les mots clés introduits par les planètes en jeu lune-uranus-pluton-saturne sont : autonomie affective, puissance des émotions, rigueur, authenticité, grande lucidité, détachement émotionnel.Le Mat

Mais en fait, la lecture de ces cartes m’a suggéré une carte du tarot de Marseille qui me parait résumer les énergies en œuvre en ce moment : il s’agit du Mat.

Le Mat, qu’on appelle aussi le Fou, ne porte pas de numéro dans le tarot. Il correspond aussi au Joker, ou à l’Excuse. Cette carte représente l’énergie originelle, créatrice, la liberté totale, la folie, le désordre, le chaos. Il appartient au monde tout en s’élevant au dessus des contingences, dont il se détache en s’appuyant sur son bâton de pèlerin, sans destination précise, sans préférence. Tourne t’il en rond ? Il est la chance, l’impulsion vitale, la libération, la traversée initiatique de la folie et de la mort. Il n’est limité ni par l’espace, ni par le temps, il est l’action pure qui se joue dan s l’éternel présent. Le Mat nous transmet un message. Il nous dépouille de tout ce qui n’est plus ou qui n’est pas encore. Il nous demande d’être ce que l’on est, sans faux semblants ou artifices.

Je vous souhaite un magnifique printemps dans l’émotion, l’harmonie du cœur et la pureté des sentiments !

Danièle Samso