Nouvelle Lune en scorpion

La nouvelle lune a eu lieu dimanche 15 novembre à 6h07. Je l’ai calculée pour Narbonne. Cette nouvelle rencontre entre les 2 luminaires se fait à 23 ° du signe du scorpion. L’ascendant de lunaison se situe dans le scorpion, à 4°, en conjonction avec mercure, maître d’ascendant. Tout pour un rendez-vous amoureux, mystérieux, romanesque et intense, à l’instar de ce signe passionné et passionnant…

Le scorpion, c’est aussi le domaine de l’invisible, de l’au-delà, de l’univers souterrain. C’est l’univers d’Hadès, pluton, Dieu des enfers qui règne sur le monde d’en bas, les profondeurs de la terre. Le scorpion est donc régi par pluton, mais aussi par mars. Les deux planètes symbolisent l’inconscient, l’instinct, ce qui est caché dans notre esprit.

Ce qui change…en mieux

Mais contrairement à la nouvelle lune dissonante du 16 octobre dernier qui s’est faite dans le signe de la balance, signe pacifiste par excellence, cette nouvelle lunaison est harmonique. Harmonique à neptune, et à la triple conjonction pluton, jupiter, saturne en capricorne. Ces aspects harmoniques concernent des planètes lentes exclusivement.

L’amas jupiter saturne pluton est un point focus  car il forme plusieurs aspects en direction de nombreuses planètes. En quoi ceci est-il positif ?  D’abord parce que ces planètes lentes ont un influx important sur la situation collective actuelle. Elles ont une responsabilité primordiale dans la crise que nous traversons. Depuis le printemps cet amas était rétrograde dans le signe du capricorne. Ceci explique la mise en place d’une politique de rigueur, contrôle absolu des règles et conventions. Bref un quasi totalitarisme correspondant aux valeurs de ce signe, portées à l’excès par la coalition  saturne / jupiter.

Apaisement de la situation ?

Mais contrairement à la dernière lunaison ayant généré le nouveau confinement, les énergies soli lunaires sont à présent en accord avec la tendance collective. Mais elles sont aussi en accord avec Neptune. Neptune quant à lui est représentatif des virus et microbes, donc la cause de cette répression : Monsieur (ou Madame) Covid.

Peut-on donc s’attendre à une régulation, un apaisement des tensions, une ré-harmonisation des règles de vie et une régression de la pandémie ? Je ne donne pas de réponse, mais il est intéressant je pense d’observer l’évolution de la situation, et opportun peut être d’espérer un changement positif.

Mais ce serait trop facile s’il n’existait pas des aspects dissonants dans cette carte. En effet, partant de ce point focal, on observe aussi 2 carrés et une opposition entre 2 planètes rapides : vénus et mars. Ces planètes sont beaucoup plus personnelles et mettent en jeu nos actions, nos sentiments, ce qu’on en fait dans notre vie personnelle.

Mars passe à l’action

Parlons-en justement ! Mars s’est mis à rétrograder dans le ciel le 10 septembre dernier, jusqu’à ce samedi 14 novembre, où il est reparti en mouvement direct. Cette rétrogradation s’est passée dans le signe du bélier, de 15° à 28° et a induit une sensation d’immobilité, comme si rien ne pouvait avancer, comme si on faisait du sur place, voire un retour arrière, gelant les actions, créant un empêchement à agir. Cette rétrogradation a donc présidé à la dernière lunaison du 16 octobre, pendant laquelle nous avons assisté au reconfinement. Parallèlement sur le plan individuel, les natifs des signes du bélier, de la balance, du cancer et du capricorne ont ressenti plus intensément les effets négatifs et des blocages dans leurs vies.

Mais, bonne nouvelle, le redémarrage de mars va relâcher la pression et débloquer ce qui pouvait l’être depuis le mois de septembre. Et ce mouvement va être ressenti comme une nette accélération des évènements qui vont avoir l’air de glisser, une certaine fluidité. En outre, mars est dans son domicile donc son énergie donne sa pleine puissance.

Vénus : le clan opposé

Il s’oppose à Vénus, en balance, elle aussi dans son domicile. C’est comme si chacun voulait tirer les choses de son côté, si deux forces s’opposaient : moi et les autres, le féminin et le masculin, les intérêts individuels et la cause collective, les gestes barrières et les complications thérapeutiques, l’activité économique et le confinement, le point de vue scientifique et les explications irrationnelles ou énergétiques, tout allant dans le sens de contradictions. Mais qui dit contradiction dit aussi complémentarité.

Une autre opposition se dessine : mercure à l’ascendant et uranus au descendant. Encore une fois on voit 2 forces contraires s’opposer. Là il s’agit de l’intellect qui tend à devenir électricité mentale, l’activité cérébrale qui s’accélère, qui se projette dans l’avenir à une grande vitesse. Et ceci confirme encore l’accélération des évènements contrairement à ce qui nous a paru durer des « plombes » ces dernières semaines.

Que l’invisible devienne visible 

Mais alors me direz-vous, qu’est-ce que cela signifie ? A mon sens c’est simple, les énergies sont en train de changer. Dans quel sens ? Celui du scorpion : la révélation de choses cachées, de l’invisible, de ce qui est non-dit, non exprimé, non manifesté. C’est la compréhension de mécanismes complexes qui nous dépassent, la découverte d’une certaine vérité dans ce contexte social plein de confusion, d’ordres et de contrordres, de news et de fake news.

Je ne jouerai pas les prophètes et je ne prédirai pas de miracles, mais à mon avis cette lunaison annonce un premier tournant dans l’évolution de cette pandémie, que nous verrons probablement se manifester plus concrètement dans la lunaison suivante. Une parole de sagesse à l’instar de cet amas planétaire qui avance lentement vers le verseau : « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ! »

En attendant pensez à vos chèques d’abondance à l’encre verte à chaque nouvelle lune et faites vos vœux !

Je vous souhaite force, courage, lumière et santé. Prenez soin de vous.

Dani Aile Samso