Rendez vous à ne pas manquer ce dimanche 5 juin : la lune le soleil et Vénus se rejoignent dans le signe des Gémeaux pour dessiner une magnifique Croix Mutable dans le ciel.

Mais si vous me suivez, vous aurez peut être remarqué qu’au mois de mai, j’ai été muette au niveau de la nouvelle lune du 6.

Pas de panique, je ne l’ai pas oubliée, le rendez vous avait lieu  dans le signe du taureau. Voici la carte de la nouvelle lune du 6 mai.

NL 6_05_2016

Or quand j’observe une carte du ciel, je plonge à l’intérieur pour m’imprégner de toutes les énergies qu’elle dégage. Et en l’observant quelque chose m’a frappé ! Il m’est apparu comme une évidence qu’elle représentait la suite d’une histoire : celle qui a commencé avec la nouvelle lune de février, vous vous souvenez  de mon article sur la Saint Valentin et la pureté des sentiments ?

Depuis Vénus revient, avec une belle constance, marquer chaque évènement cosmique de son énergie d’amour. Sur cette nouvelle lune du 6 mai, on ne peut passer à côté d’une très belle figure à l’intérieur du zodiaque. On voit d’abord un amas planétaire autour de la conjonction soli-lunaire dans le signe du taureau, encadrée par vénus et mercure. Puis on distingue un grand triangle de couleur bleue, formé de 3 trigones partant de l’amas planétaire et reliant Jupiter en vierge et Pluton en capricorne, dans des signes de terre ce qui nous permet de nommer cette figure un triangle de terre. Il ne faut pas être très férus en astrologie pour comprendre qu’il s’agit d’une belle harmonie dans les énergies de notre planète Terre. Tout en bas de ce triangle on voit un triangle de couleur bleue plus petit. Toute la figure fait songer à un cerf-volant ! C’est bien le nom qu’elle porte. La base du cerf-volant est formé par Neptune au fond du ciel, dans son domicile le signe des poissons ; rappelant l’élément eau qui recouvre en  grande partie notre terre. En ce moment on peut même dire que ça déborde…malheureusement !!!

Mais quand on se penche sur le contraste des couleurs, on distingue un autre triangle de couleur rouge qui relie la conjonction saturne – mars à Jupiter et Neptune. Mais si vous avez été attentifs à mes articles précédents, vous aurez noté que ce triangle rouge n’est autre que la moitié d’un carré ou « carré en T » et

se reproduit dans le ciel depuis plusieurs lunaisons. Cette figure était ébauchée avec 2 carrés dans la lunaison de février, elle se forme à partir de la lunaison de mars et continue depuis. Nous la retrouvons renforcée par mars qui rejoint saturne dès le mois d’avril et devient  à partir du 18 avril particulièrement active par l’effet de sa rétrogradation (celle de mars). La rétrogradation est un phénomène cosmique apparent qu’il serait long d’expliquer ici, et mars rétrograde à peu près tous les 2 ans. Ce transit provoque quelques évènements inhabituels dans nos vies, et agit actuellement jusqu’au 30 juin, soit de manière dynamique au positif, ou provoquant des conflits et remises en question au négatif, suivant ses rapports célestes avec les autres planètes. Pour rappel, le carré en T nous propose à travers une problématique conflictuelle de confronter nos problèmes d’inadéquation entre la société et notre idéal pour pouvoir dépasser tout ceci et évoluer.

Ce qui saute aux yeux également c’est le regroupement d’un maximum de planètes dans la partie nocturne, entre le fond du ciel et le descendant. Cette partie du ciel est caractérisée par la prédominance de la quarte d’eau qui correspond au développement des émotions. Nous sommes sur le côté occidental donc dans tout ce qui se passe avec autrui, mais aussi avec la faculté de faire impression sur l’entourage. Mercure et vénus sont tout à fait bien placés pour harmoniser cette réalité émotionnelle influente sur notre  mois de mai pour le moins curieux.

Je ne m’attarderai donc pas d’avantage sur cette nouvelle lune du 6 mai pour passer à l’étape suivante et finale de l’histoire : la nouvelle lune du 5 juin, car c’est celle-ci qui nous intéresse.

NL_5_06_2016

Sur cette carte, la visualisation est beaucoup plus nette. On voit nettement un grand triangle bleu et un grand carré de couleur rouge.

Le triangle relie toujours pluton, jupiter et mercure, resté seul en taureau. C’est toujours un triangle de terre. Quand au carré ; c’est tout simple : le soleil vient se positionner à l’opposé de saturne, rejoint par la lune et vénus qui se collent littéralement à la conjonction soli-lunaire, profitant du rendez vous ! Le carré est pratiquement parfait à 2° d’orbe près.

Comme par magie les 4 éléments sont reliés : l’air, la terre, le feu et l’eau, formant une magnifique croix mutable. Pourquoi mutable ? Les signes étant organisés selon un rythme ternaire, cardinal, fixe ou mutable,  c’est le cas des Gémeaux dans lequel le soleil transite. Les signes mutables sont ceux qui terminent une saison et préparent l’arrivée de la suivante. Il initient le mouvement, le changement, la communication et l’adaptation aux énergies nouvelles. Soit une mutation des éléments.

Bien que cette croix mutable soit constituée de 4 carrés qui sont des aspects dissonants, elle transforme les tensions en multiples possibilités permettant à l’énergie de sauter d’un point à l’autre, les énergies planétaires faisant alors office de tremplin permettant d’utiliser au mieux chaque énergie.

C’est le sens de cette croix mutable en gestation depuis le mois de février et qui va opérer maintenant sa véritable transmutation.

L’objet transmuté : c’est la terre et c’est ce que nous indique le trigone de terre formé par Jupiter Pluton et Mercure.

Les énergies en présence :

L’esprit d’abord avec Mercure qui fait appel à l’intelligence de l’âme humaine, le sens relationnel et la communication entre les êtres.

 

Pluton est la force de transmutation, de régénération. Pluton correspond à Hadès qui règne sous la terre, dans le monde de l’au-delà. Pluton a le pouvoir de détruire et reconstruire pour un monde meilleur, plus lucide, transcendé.

Jupiter est l’élément commun à des deux figures : la croix et le trigone, ce qui en fait la planète échappatoire et le maître de cette mutation. Rappelons nous que symboliquement Jupiter et Zeus ne font qu’un : il est le souverain de l’Olympe ! Il symbolise le chef généreux et bienveillant. Celui qui dirige et protège. En astrologie on le nomme « le grand bénéfique » car où se trouve Jupiter apparait la chance. Jupiter est aussi le significateur des lois, des règles, des conventions qui régissent la vie collective.

Face à Jupiter : Neptune qui nous donne le sens de l’idéal, du rêve, de l’impalpable, de l’élément mi liquide mi gazeux, l’éther pourrait on dire… mais aussi de l’inconnu, du non manifesté, des ondes, des courants invisibles, des fréquences…vibratoires.

Sur l’autre axe : Saturne, le maître du temps, qui se réduit comme peau de chagrin actuellement. Je ne sais pas ce que vous en pensez, personnellement j’ai l’impression que des petits lutins se sont mis en tête de le voler inlassablement !

A l’opposé, la lune a décidé de rejoindre le soleil, et vénus ! Ici nous retrouvons l’idée d’exigence et d’authenticité dans la vie sentimentale et émotionnelle. La lune et vénus sont les planètes du cœur. L’amour, encore et toujours, l’amour plus que jamais ! Les couples se défont, se refont, la tendance est à une recherche de l’amour idéal, jamais atteint. On a besoin d’estime, d’affection, de confiance, le doute s’installe et brise les relations fragilisées. Mais c’est pour le meilleur, on ressent un besoin très fort d’aimer pleinement, de partage du coeur. On est insatisfait, plus rien ne va ! La notion de couple telle qu’elle existe est elle adaptée à une conception plus large d’amour universel et inconditionnel ? Croire que la personne avec qui l’on vit nous appartient est un piège, une valeur erronée que la Nouvelle Terre ne peut emporter dans ses bagages !

L’ère du Verseau dans laquelle nous sommes en train d’accéder nous suggère une manière d’aimer moins exclusive et égocentrée.  Uranus, maître du verseau nous rappelle que nous sommes des êtres libres et indépendants, des êtres de lumière dans une enveloppe charnelle, et que nous n’avons aucun droit sur cet autre sur lequel nous faisons peser quelquefois le poids très lourd de nos attentes !

Enfin, je voudrais vous rappeler la croix cardinale qui a eu lieu dans le ciel en avril 2014, qui a fait couler beaucoup d’encre et qui a insufflé à la terre une énergie nouvelle et initiatique.

Aujourd’hui avec cette nouvelle lune du 5 juin, la terre est prête à embarquer pour un nouveau voyage vers une destination plus élevée, en changeant de fréquence vibratoire de façon irréversible, et nous sommes à bord du bateau, telle une nouvelle Arche de Noé !  Bien sûr notre propre fréquence suit celle de la Terre. On parle beaucoup des ondes, elles nous entourent et nous vivons avec, c’est à ce niveau là que le changement va se faire. Dans nos vies, rien d’extraordinaire ne va se passer, juste quelques réajustements à opérer. C’est au niveau de notre esprit que ça se passe, mais aussi de notre corps énergétique, de nos chakras. Pas étonnant si en ce moment vous vous sentez « patraque ». Pas besoin de s’affoler ce n’est pas une maladie, quelques malaises tout au plus !

Un conseil : riez, chantez, dansez, profitez de la vie, des gens que vous aimez, lâchez prise et goûtez aux mille petits bonheurs qui font de l’instant présent un véritable cadeau ! AIMEZ… tout simplement.

Je vous souhaite une excellente lunaison et je vous donne rendez vous le 20 juin prochain pour le solstice d’été, qui marque l’entrée du soleil dans le signe du Cancer !

Astralement vôtre,

Danièle Samso