A l’honneur dans les lunaisons de janvier et février : le signe du Vers-eau !

Le 19 février 2015, la nouvelle lune a eu lieu dans le signe du verseau, à 29°59′, en faisant un clin d’oeil au début du cycle qu’elle avait commencé le 20 janvier à 0° en verseau également !

Le moins que je puisse faire, c’est donc de vous parler du verseau, qui n’a de cesse d’attirer l’attention !

L’astrologie étant l’art du symbole, regardons d’abord le graphisme du signe : un jeune homme porte une jarre qui déverse de l’eau sur la terre. Dans la plupart des représentations, l’eau est omniprésente autour de lui.

Pourtant ne nous y trompons pas, le verseau est un signe d’air. Et c’est bien la complémentarité de l’air et de l’eau qui nous signale la complexité du signe. En effet, le verseau occupe de 300° à 330° du cercle zodiacal. Le soleil arrive en fin de course autour de celui ci et seulement les 30 ° du signe des poissons le séparent du point vernal situé à 0° du bélier, annonçant le début du printemps !

L’air représente le mental, la légèreté, le mouvement, la communication, les facultés d’adaptation. L’eau symbolise les sentiments, les affects, la sensibilité, la capacité d’amour. Ces deux éléments présents dans le verseau expriment une complémentarité. Ils sont reliés par le côté humide. C’est ainsi que l’on obtient toutes ces valeurs humaines présentes dans le signe : l’amabilité, la sympathie, la tolérance, la réceptivité, l’altruisme qui sont ses caractéristiques parmi d’autres qualités…

Examinons la période de l’année : nous sommes au coeur de l’hiver, dans ce temps ou le froid est bien installé. Le coeur des hommes se réchauffe en développant les valeurs de l’amitié. Libre comme l’air, le verseau n’économise pas son énergie et vole au secours de ses semblables, de ses amis, de son entourage à qui il adore rendre service.

Le verseau se moque du « qu’en dira-t-on » ! C’est la planète Uranus qui gouverne le signe, et lui enlève toute tendance au conformisme moral ou adhésion aux règles conventionnelles. En toutes circonstances, il reste farouchement attaché à sa liberté et à son indépendance, voire son excentricité…

Et comme son besoin primordial est de respirer, ne pensez même pas le priver d’air en le contraignant à un travail routinier ou au train train quotidien. Seule compte sa liberté d’agir, de penser et de s’exprimer.

Une seule limitation pour notre verseau profondément humain, sa nature est tellement complexe qu’il peut devenir une énigme pour lui-même et le plonger dans des considérations philosophiques de haute volée !

Mais revenons à notre nouvelle lune !

Nous avons vu qu’elle se produit à 29°59′ du signe du verseau, au fond du ciel, proche de la planète Neptune , ce qui situe son ascendant en scorpion. Le fond du ciel nous fait penser au foyer familial, et quel meilleur endroit  pour se lover en plein coeur de l’hiver. D’autant que Neptune nous ouvre les portes du rêve et de l’imaginaire.

Le scorpion n’est pas un signe ou règne l’harmonie, ce qui nous promet quelques tracasseries pendant cette lunaison. Il est gouverné par la planète Mars, qui en ce moment opère une conjonction à vénus, sur la pointe de la maison 5 : le domaine des enfants, des jeux, mais aussi des choses de l’amour ! On peut donc bien imaginer quelques coups de foudre ou passions naissantes en perspective. Le climat s’annonce en tous cas très passionnel !

Le maître de l’heure dans notre zone est Jupiter, qui trône au Zénith, point le plus haut de l’horoscope. Il semble de ces hauteurs dominer la situation en bon père de famille, prêt à intervenir pour rétablir le bon ordre et l’entente dans tout ce petit monde planétaire.

Bref un ciel plein de promesses en attendant que s’évanouisse cet hiver dans l’eau du dernier signe du zodiaque : les poissons.

A l’heure ou j’écris ces lignes, la lune est déjà arrivée dans le signe du cancer, et la pleine lune se produira jeudi 5 mars en vierge !

Bonne lunaison à tous !

Danièle Samso Bui

Nouvelle lune 19 fevrier