Dans un premier temps, apporter un éclairage simple et authentique sur cette science millénaire qu’est l’astrologie est une démarche nécessaire afin de démystifier les idées reçues et les détractions de toutes sortes. Dans le langage populaire, quand on parle d’astrologie, la plupart des gens pensent à l’horoscope, en tant que rubrique journalière dans les journaux et les radios. Cette vision simplifiée de l’astrologie a un avantage : celui de populariser les signes du zodiaque. On dit communément « je suis bélier », » je suis sagittaire »… Ceci signifie tout simplement qu’à votre naissance le soleil transitait dans le signe du bélier, du sagittaire, etc…

En fait une connaissance de base du ciel et du système solaire est nécessaire pour mieux comprendre.

Mais tout d’abord qu’est ce qu’elle n’est pas ?

De la voyance !!!

En effet, actuellement dans le marché florissant de marchands de rêve, devins, marabouts de toutes sortes, il est très difficile de s’y retrouver et de savoir à qui on a à faire. Il est donc  important de redonner à l’astrologie ses lettres de noblesse et son authenticité.

Ses origines :

Elle serait apparue en Mésopotamie environ 5000 ans avant Jésus Christ, chez les sumériens, et la civilisation babylonienne. Au 2ème siècle avant notre ère, l’astrologie atteint l’empire Romain, et c’est à cette époque là que l’astronome Hipparque découvrit la précession  des équinoxes. Après quoi l’astrologie devint de plus en  plus populaire. Au cours des siècles des noms illustres tels que Pythagore, Platon, Hipparque, Aristote… Le grec Ptolémée en particulier au 2ème siècle après J.C. est considéré comme le véritable fondateur de l’astrologie. a son actif « l’Almageste » et le « Tétrabiblos ». Actuellement on retrouve ses écrits annotés dans l’ouvrage : « Le livre unique de l’astrologie » qui est une merveille du genre pour les passionnés de cette science des anciens.

N’oublions pas de mentionner la civilisation Egyptienne qui nous a laissé, outre les fabuleuses pyramides, le fameux Zodiaque de Denderah.zodiaque_denderah

Mais surtout il convient de citer les écrits d’Hermès Trismégiste qui a définit le principe d’analogie selon la  célèbre formule de  la Table d’Emeraude :

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, ce qui est en bas est comme ce qui est haut, pour accomplir le miracle de l’unique.

Puis très vite, dès le 2ème et 3ème siècle, elle se heurta aux critiques des intellectuels, puis avec le développement du christianisme, elle fut contestée et considérée comme une pratique démoniaque. Ce n’est qu’au 12ème et 13ème siècle qu’elle put revenir au grand jour, et être utilisée par les aristocrates. A noter Nostradamus, qui exerçait auprès de Catherine de Médicis et qui a publié « Les Centuries » en 1555. Puis elle rencontra des détracteurs avec les encyclopédistes du 17ème siècle, bien que les les monarques continuèrent à les consulter.

Enfin en 1781, Uranus fut découvert et en 1846 ce fut le tour de Neptune. Il fallut attendre 1930 pour que l’on découvre Pluton. Et depuis les années 50 elle s’est beaucoup développée dans toutes les civilisations occidentales, enrichie par les découvertes des psychologues des profondeurs tels Freud et surtout K.G. Jung.

Comment est elle née ?

Aussi loin que l’on puisse remonter, les hommes se sont toujours interrogés en regardant le ciel : le soleil, la lune et les étoiles, en essayant de percer les mystères de ses changements d’état et d’humeur ! Elle correspond donc au désir humain de comprendre et de maîtriser les éléments.

Au temps des anciens, l’astronomie et l’astrologie étaient une seule et même discipline ; indissociables, et l’Astrologue avait un rôle reconnu et indispensable dans la société. L’astrologie est donc née de l’observation du ciel. Son aspect mathématique et cosmographique n’est donc pas un détail.

Si aujourd’hui l’entente entre les deux disciplines pose problème, c’est dû à la tendance actuelle d’un impérialisme scientifique et au matérialisme forcené de notre société. Le sujet qui divise : la précession  des équinoxes.

Mais un astronome peut il nous expliquer pourquoi les noms des planètes sont les noms des Dieux et Déesses de la mythologie ? Pourquoi les anciens se seraient ils donnés autant de mal à les nommer ainsi ? Certainement pour nous faire passer un message, ne croyez vous pas ?
L’Astrologie analyse les correspondances entre l’homme et l’univers, selon le principe d’analogie. Elle puise ses valeurs dans le symbolisme, la mythologie, la cosmographie, la psychologie et l’intuition. La rigueur fait partie de ses principes d’application.

A quoi sert elle, que peut elle nous apporter ?

 Si l’Astrologue n’est pas un voyant, il n’est pas non plus un psychologue, pourtant il apporte une démarche qui tient en même temps de la psychologie et de la prévision. Il peut nous permettre de faire le point, de faire un arrêt sur image d’une manière relativement rapide grâce justement à l’observation de votre ciel de naissance. On a quelquefois des périodes de « passage » pendant lesquelles on ne voit plus où on va, on navigue dans le brouillard. L’astrologie ne répond certes pas à toutes les questions mais elle peut nous aider à regarder les choses d’une manière nouvelle, telles que nous ne les avons jamais abordées.  Enfin, elle nous donne des clés pour éclairer nos problématiques récurrentes, notre chemin de vie, nos motivations profondes, voire nous aider à surmonter les épreuves qui jalonnent notre route et savoir ce que chacun de nous est venu faire sur cette terre ! En même temps, même dans sa partie prévisionnelle, elle nous avertit mais ne nous impose aucun choix, nous gardons toujours notre libre arbitre !

En un mot : elle est un véritable chemin de lumière, de sagesse et un outil d’évolution.