Ce samedi 22 novembre à 13h32, madame Lune a honoré son rendez vous avec monsieur Soleil, et à quelques minutes près (0°07’), ils sont entrés ensemble dans le signe du Sagittaire.

Cet évènement marque la dernière étape de l’automne dans le rythme des saisons. Le signe du sagittaire en effet marque la fin de l’automne qui a débuté avec l’entrée du soleil dans le signe de la balance le 23 septembre.

En tant que tel c’est un signe de mutation, de changement qui correspond au fait que la nature se prépare au solstice d’hiver. On appelle ces signes de fin de saison les signes mutables, ou doubles qui se caractérisent par de fortes capacités d’adaptation.

Et il est vrai que cette période est un peu entre deux eaux avant le solstice d’hiver qui aura lieu dans un mois. Les couleurs de la nature ont déjà oublié les rousseurs de l’automne, et les arbres ont perdu leurs feuilles. Les jours raccourcissent et la lumière diminue.

Mais parlons un peu du symbolisme du signe :

Avec le Sagittaire, on est  dans un signe de feu et on voit bien dans le graphisme la dualité du signe : mi homme, mi bête.

Les sabots suggèrent de grandes envolées, de grandes chevauchées qui permettent aux natifs de ce signe de voyager, les yeux tournés vers le lointain, vers un ailleurs inaccessible ou rêvé parfois. Ces voyages peuvent être physiques, au sens propre, mais ils peuvent aussi se passer au niveau des idées, et se concrétiser par de véritables vagabondages, incursions dans le monde du rêve, du mental, de l’irrationnel.

 

Les Rois mages

Les Rois mages

Mais il ne suffit pas de rêver, il est important de croire à ses rêves. C’est là où la partie supérieure et humaine du signe s’exprime : le sagittaire croit à ses rêves, et réalise ainsi la liaison avec le divin.

Comment ? C’est tout simple : la planète en domicile dans le signe du sagittaire est Jupiter. Qui est Jupiter si ce n’est le roi des Dieux, et de l’Olympe ? Avec Jupiter tout est possible !!

En termes de vertus humaines, Jupiter c’est l’autorité bienveillante, la bonté, la générosité, mais aussi le besoin d’être reconnu et respecté car sinon… gare à ses foudres !!! Bref un vrai père de famille ! C’est ainsi que dans le personnage du sagittaire, on retrouve aussi la puissance, et la passion qui représentent la vibration du feu !

Mais pour revenir au symbolisme de la période, on est dans la phase qui annonce « la bonne étoile » et la magie de Noël. Dans les magasins, les calendriers de l’Avent sont là pour nous le rappeler. Les cœurs se réchauffent et entrent en effervescence pour la célébration prochaine des Fêtes de Noël. Partout on s’affaire : les magasins ont installé les lumières et décorations, les rayons regorgent de jouets. Dans les chaumières, on commence à préparer le décor, les menus de fête, on allume les cheminées. Les enfants font leur lettre au Père Noël. D’ailleurs dans notre langage, ne dit on pas : « croire au Père Noël » ; ceci est une expression typiquement sagittaire ! Il y a aussi les actions sociales ou humanitaires : les restaus du cœur, le téléthon…

Le sagittaire, c’est tout cela : l’espoir d’une nouvelle vie, d’une rédemption, d’un nouveau monde ! Il ne nous reste plus qu’à croire à la magie de Noël et nous laisser transporter dans l’ allégresse, en se disant que ça n’arrangera peut être pas tout, mais que nous avons le droit d’y croire et de vivre une trève avec les gens que l’on aime. Alors comme les rois mages, prenons notre boussole et mettons nous en route en suivant l’étoile du Berger.

Bon pèlerinage à toutes et tous, et bon anniversaire à tous les sagittaires !

Danièle Samso Bui