Du 22 novembre au 21 décembre

SAGITTAIRE

L’automne tire à sa fin, les jours raccourcissent, les températures baissent et nous amènent lentement vers le solstice d’hiver qui marque la sortie du soleil du sagittaire et son entrée en capricorne. Comme tous les signes de transition d’une saison, c’est un signe mutable, de transformation mais aussi d’élévation.

Sur le plan symbolique, la flèche pointée vers le ciel symbolise cette élévation : l’évolution spirituelle, la transformation intérieure, l’ouverture à un univers inconnu, l’expansion vers l’énergie universelle.

Son élément : le feu

est le carburant essentiel à cet élan, cette fougue, cette envie de vivre et de découvrir. C’est le feu du « soleil caché de l’autre côté du monde », un feu intériorisé, qui se consume lentement en décuplant une énergie secrète et intérieure.

Jupiter Maître du signe

Jupiter le magnanime, le bénéfique règne sur le signe comme Zeus au sommet de l’Olympe. Poussés à l’extrême, comment reprocher aux natifs du signe de se prendre pour les « rois du monde » ?

Jupiter c’est aussi la bienveillance, la générosité, l’expansion, l’enthousiasme, l’optimisme, la joie de vivre et la capacité de transmettre et d’enseigner, qualités du signe. Dans ses tendances négatives on peut noter son côté rebelle , aventureux et insoumis. Mais n’oublions pas que même bienveillant, jupiter représente le pouvoir.

Correspondance avec la maison 9

Le sagittaire est en correspondance avec la maison 9. Et il est vrai que la maison 9 précède le sommet de l’horoscope, le zénith, le milieu du ciel. Ainsi placé, il est prêt à s’élancer à la conquête de la montagne qui  symbolise le signe suivant : le capricorne.

La symbolique du signe, la personnalité

C’est un centaure qui représente le sagittaire : mi-homme, mi bête. Les instincts primaires, bestiaux côtoientcentaure la plus haute élévation spirituelle. L’homme est ainsi confronté  à ses passions les plus instinctives, sauvages, charnelles et matérielles. Son objectif est de les surmonter et de les maitriser pour accéder à la sagesse. D’autre part le centaure brandit un arc, cette maîtrise correspond à la maîtrise de soi.

Voilà une image qui permet de comprendre la dualité du signe. C’est le feu mutable, telle une lumière intérieure, qui pousse le sagittaire à la découverte du monde, au voyage, à l’aventure vers un univers sans limites. Cette notion de voyage part du physique pour s’élargir au virtuel, la philosophie, la religion, sans notion de limite.

La dualité se retrouve par la définition de deux types de personnalités : le rebelle et le conformiste.

Pour le rebelle, le besoin d’expansion ne supporte aucune contrainte, aucun obstacle, aucune limite issue de la réalité. Il est un passionné d’indépendance et d’aventures, amoureux de sa liberté. Fuyant les habitudes, sa fougue et sa puissance physique n’ont d’égal que sa générosité, son audace et ses emballements. Il est insatiable et repousse sans cesse les limites du possible.

Le conformiste est plus tourné vers les honneurs, la hiérarchie, avec un idéal de confort, d’emphase et de considération. Physiquement il est jovial, épanoui et démonstratif, attaché aux valeurs bourgeoises du « paraître en public » et de l’autorité.

Correspondances

Son mot clé : je vois, je crois.

Sa couleur : rouge tirant vers le pourpre, violet.

7 chariotPartie du corps : les hanches et les cuisses.

Animaux : le cheval – le cerf

Tarots : en correspondance avec l’arcane 7  – le Charriot

Pierres : le grenat, l’améthyste, la cyanite, l’apatite, l’auricalcite, l’azurite, la malachite, calcédoine, lapis lazuli, labradorite. (beaucoup de pierres dans des tons de bleu à vert)

Plantes : le hêtre, le mélèze, le cèdre du Liban

Parfums : lavande, bergamote, senteurs exotiques

Fleurs : glaïeul, marjolaine, giroflée, seringua