NOUVELLE LUNE EN POISSONS , ECLIPSE SOLAIRE et EQUINOXE DE PRINTEMPS

Ce vendredi 20 mars est un jour particulièrement chargé au niveau céleste puisqu’il réunit 3 manifestations dont la synchronicité est particulièrement rare.

La lune se joint au soleil en passant devant lui à 10h37, heure locale, à29°27 du signe des poissons. Ce phénomène a duré à peu près une heure, et vous avez peut être pu l’observer ce matin, avec de bonnes lunettes bien sûr !

L’ascendant est en gémeaux, conjoint à la part de fortune, et ce rendez vous se fait dans la maison 11, pour notre zone Narbonnaise en tous cas.

Mercure, maître des gémeaux, qui ne s’éloigne jamais trop du soleil, se fait voler la vedette par la lune et reste à 18° derrière celui-ci, en conjonction avec Neptune.

La rencontre soli lunaire forme un trigone : aspect harmonique, à Saturne rétrograde en sagittaire.

Aucune planète n’est vraiment proche des angles, ce qui laisse le champ libre à ces 3 planètes pour libérer leurs énergies associées.

Cette alliance entre mercure, maître d’ascendant et Neptune, maître de l’éclipse, fait fusionner les systèmes de pensées, d’expression, de communication avec l’irrationnel neptunien, l’intuition, voire le génie, le rêve, l’idéal.

La pensée se fait réceptivité et s’enrichit d’une perception hors du commun. Mais avec Neptune il peut y avoir également brouillard et incertitude, illusion et mensonge. Bref une dualité commune aux 2 signes concernés : les gémeaux et les poissons. Ces 2 signes mutables peuvent amener des échanges controversés, et une alternance entre amour universel et négativité, entre perception et illusion, entre dévouement et fuite du réel. Et sur le plan collectif, il ya de fortes présomptions pour que cet évènement mette en lumière de mouvements idéologiques ou de groupes se sentant investi d’une mission ! Le trigone à Saturne apporte à cet aspect la rigueur, la logique et des possibilités de création en pleine authenticité, avec lucidité et désir d’aller au fond des choses. Saturne a peut être ainsi le pouvoir de limiter les excès idéologiques éventuels.

VOTRE SIGNE SOLAIRE : LES POISSONS

Ne vous ayant pas encore parlé du signe des poissons, je vais profiter de l’occasion pour le faire.

Nous sommes dans le dernier des signes du zodiaque, le douzième. Il occupe la portion de 330 ° à 360° sur le cercle zodiacal, et se termine par le point vernal qui correspond à 0° bélier et l’équinoxe du printemps. Il est en correspondance avec la maison 12 : celle des choses cachées, invisibles, des épreuves, de la souffrance, bref le symbole de l’enchainement de l’homme à sa condition.

Sa planète maîtresse est Neptune, mais vu sa découverte relativement récente dans le temps, les anciens considéraient Jupiter comme maître du signe. Aujourd’hui on conserve cette double maîtrise. En tant que dernier signe, c’est le plus complexe de tous. Son rapport au collectif est une évidence, et on peut dire qu’autant d’espèces de poissons peuplent nos océans, nos mers et nos rivières, autant de caractères différents existent parmi les natifs des poissons. Son élément est l’eau, bien évidemment, non plus les eaux de la naissance symbolisées par le Cancer, ni les eaux tumultueuses du Scorpion, mais les eaux profondes des grandes étendues : les mers et les océans. Qui dit eau dit sentiment et humanité. Le signe des poissons est à ce titre le plus humain de tous, celui dans lequel se dissout l’existence terrestre, empreint de sensibilité de rêve et de poésie. A tel point que le natif des poissons n’est pas vraiment à l’aise dans ce monde matériel. Il peut avoir des difficultés à gérer la réalité et les contraintes matérielles. Sa dualité intérieure lui donne parfois du fil à retordre dans sa vie relationnelle car sa gentillesse et sa capacité de compréhension le poussent à éviter soigneusement de froisser ou d’écorcher la sensibilité d’autrui. Aussi pour éviter les éventuels conflits, il peut se réfugier dans la fuite ou tomber dans le piège du mensonge et des cachotteries, se trompant lui-même par la même occasion.

Difficiles à cerner les poissons… c’est le moins qu’on puisse dire ! Ils vivent au gré de leurs émotions, et peuvent paraitre lunatiques et changeants dans leurs humeurs. Ils ont une telle capacité à ruser et se cacher que vous pouvez vivre avec un poisson pendant de nombreuses années sans le connaître vraiment, voire le découvrir au détour d’une aventure imprévue que vous n’avez pas vu venir. C’est le revers de la médaille de leur affectivité et sensibilité intenses.

La période correspond bien sûr à la fin de l’hiver, la transition vers le printemps. La nature opère sa dernière transformation et est prête à renaitre. Le symbole du signe nous parle donc de mort et de renaissance.

L’ECLIPSE SOLAIRE TOTALE

Ce matin, vous avez peut être pu admirer l’éclipse, vos yeux protégés je l’espère. Une telle éclipse, qui plus est juste avant l’équinoxe est un fait rare, qui est toujours annonciateur d’évènements particuliers. Je vous suggère de suivre l’actualité de près car elle peut être significative de changements ou d’évènements importants.

Mais ce dont je voudrais vous parler n’est pas la visibilité du phénomène, mais du ressenti qui l’accompagne. Personnellement je l’ai ressenti d’une manière très positive, comme une libération des énergies de nettoyage, accompagnées de désir de renouvellement très intenses. Ce sens de renaissance et régénération est à mon sens très explicite. Il est certain que ceci demande une certaine réceptivité vis-à-vis de votre ressenti, et certains d’entre vous n’ont pas l’habitude de se mettre à l’écoute de leurs émotions. Mais je vous invite à faire un retour arrière sur ce qui s’est passé pour vous entre 10h et 11h ce matin, et vous remarquerez peut être des détails qui vous éclaireront sur la manière et l’état d’esprit avec lequel vous allez aborder ce printemps.

Bonne journée d’équinoxe  à toutes et tous.

Danièle Samso Bui